Source: Flickr

Quand j'ai su qu'un évenement TEDx s'organisait à La Rochelle, J'ai tout de suite eu envie de poser ma candidature. Pour parler des yourtes bien sûr. Bientôt 9 ans à fabriquer des yourtes, à faire vivre cet habitat et toute la démarche qui va avec... je me suis senti légitime pour le faire. Le format des conférences TED, l'esprit novateur, curieux, en quête d'inspiration du public me plaisait et me paraissait approprié pour faire passer des idées... c'est une occasion que j'ai voulu saisir. Fabriquer des yourtes, être dans la matière, les outils était une manière de faire vivre un message: "il est possible de vivre autrement". Et pourquoi pas le dire dans un micro devant des gens?

Presque six mois de préparation, aidé par des amis, puis par des coachs professionnels de l'équipe de Bénévoles, accompagné sur la méthode, la présentation, même si je n'ai pas arrêté mon travail à l'atelier pour autant, c'était un gros investissement. l'occasion de sortir de mon milieu habituel... sortir du Marais, de mon milieu professionnel et social ou beaucoup vivent en yourte, loin des préoccupations urbaines, pour aller à la rencontre des rochelais,... surconnectés... avec un peu de surprise je découvre leur appétit pour les idées nouvelles, étranges, que j'apporte.

C'était aussi l'occasion de remises en questions profondes, un retour sans complaisance sur mon parcour. "Mais qu'est ce que tu veux vraiment nous dire?"... une question qui est revenue plusieurs fois et qui est allé me chercher loin... Petit à petit mon discours présenté devant les coach perd une par une les saillies militantes sur "l'ordre néolibéral" et autres "payer un loyer c'est de l'esclavage aménagé". Tout ça finit par s'effacer au profit du reste... : l'Enchantement.... Tout était affaire de tailler une pierre brute pour la rendre agréable à la vue, la rendre lisible, transformer un bruit en musique. Sans perdre son essence (il me semble) j'ai réussi à affiner mon discours pour qu'il soit juste pour moi et audible pour le public.

IL y a quelque années je me souvient avoir fait un rêve. Il y avait un adolescent visiblement en proie à une sourde colère qui pour l'exprimer mettait sa musique à fond, ce bruit, ce volume sonore se voulait exprimer tout ce qu'il avait à l'interieur de lui. Après une ou deux tentative pour qu'il arrête ce bruit, je me souvient que je lui criait de toutes mes forces en le tenant par les épaules " MAIS...PAAAAARLE!...."

De l'intérieur j'ai vécu cette conférence comme l'évenement le plus important de l'année 2013,... la tension qui monte crescendo... La concentration que je me croyait pas capable d'avoir pour être opérationnel le jour J, le texte retravaillé jusqu'à la veille, qu'il faut apprendre par coeur... Et puis un vrai moment de partage avec l'équipe des bénévoles, les retours du public, rencontré à l'entracte, qui me font penser que j'ai touché juste. Je ne peux pas dire que j'ai pris mon pieds sur scène, je crois que j'étais pas là pour ça... mais j'étais tellement concentré que j'ai à peine eu le temps de ressentir ce qui se passait...

Ai-je été assez loin? Vais-je toucher un large public comme je le souhaitais? afin d'attirer l'attention sur l'habitat léger, sur les modes de vie qui vont avec, sur l'abération ordinaire de nos habitats actuels? J'aurais aimé consacrer encore plus de temps et d'énergie à la préparation de cette conférence. J'aurais aimé prendre un mois de vacances pour m'y consacrer à corps perdu... Bon reste que le résultat est là, peut être perfectible... mais il est trop tard au moins pour cette fois! Je suis fier d'avoir contribué à l'esprit des conférences TED, encore mille merci aux personnes qui m'ont soutenu, et aux bénévoles de Tedx La Rochelle.

photomoited3